M.Wells Dinette

M.Wells Dinette3

En 2011 Hugues Dufour a ouvert M.Wells à New York. Pendant un an cette adresse a été incontournable proposant un menu formidable servi dans un diner. J’avais écrit sur le lieu et je me souviens de l’expérience comme ayant été fantastique. Seulement voilà, quelques semaines après ma visite, le restaurant a fermé. Un problème de bail avait alors été avancé pour justifier la fermeture. Certains ont cru à cette justification d’autres non. La fermeture m’avait rendue triste parce qu’à l’époque trouver de belles tranches de foie gras mi-cuit sur des côtes de porcs ou des cervelles de veau grenobloises ne se trouvaient pas partout. Je pensais avoir trouvé en ce restaurant mon refuge comfort food. Malheureusement il a fermé en un claquement de doigts.
Hugues Dufour et sa femme sont restés dans le coin, ont trouvé une autre adresse ou s’installer et ont ré-ouvert M.Wells, en plus petit. Ils ont même changé le nom en M.Wells Dinette qui traduit bien la diminution de taille du restaurant. L’adresse est celle du musée Moma PS1 qui lui-même se trouve dans une ancienne école. Ceci explique pourquoi le restaurant a pris des airs de salle de classe. Le menu est écrit à la craie sur des tableaux verts ainsi que sur un cahier d’écriture. Ce que j’ai adoré a été la cuisine ouverte sur la salle. C’est silencieux, organisé, efficace sans haussements de voix.

Cette fois je suis venue pour le déjeuner et le restaurant était plein sur les coups de 13h30.
J’ai tout de suite reconnu quelques assiettes servies elles aussi à M.Wells comme par exemple les cervelles de veau grenobloise. Le Blood Pudding (boudin noir) était intéressant. D’un coté j’ai beaucoup aimé le mélange noix de muscade, cannelle, mais d’un autre côté je n’ai pas vraiment l’idée des escargots. Selon Danny l’assiette représente un rocher (le boudin) sur lequel les escargots viennent se reposer. Je comprends l’image mais sur le plan gustatif je m’interroge. J’adore les escargots mais là, je n’ai pas compris ce qu’ils apportent à l’assiette, d’autant que leur goût était neutre, sans assaisonnement.

Le dessert était quant à lui génial. Un gâteau à l’ananas renversé avec de fines tranches de fruit qui recouvraient le gâteau délicieux et parfaitement moelleux.
Ce déjeuner a été très réussi d’autant qu’il est exceptionnel de trouver une bonne cuisine servie dans un musée. Le seul bémol vient du manque d’explication des plats. Il n’y a pas assez de description sur le menu et bien que la serveuse ait été très sympathique il lui a été difficile de nous expliquer la composition des assiettes. Tout le monde ne sait pas ce qu’est une préparation grenobloise et mentionner la présence de cannelle dans le boudin peut-être une bonne idée.

Enfin, je dois avouer que j’ai été nostalgique de la première version de M.Wells. La salle de classe me séduit un peu moins que le diner. Nostalgie quand tu nous tiens…

M. Wells Dinette
22-25 Jackson Avenue
Long Island City
Musée Moma PS1
Midi-18h
Fermé mardi et mercredi

Une Réponse

  1. Merci pour cette critique. J’ai toujours trouvé M. Wells un peu intimidé parce que beaucoup de ses ingrédients semblent étrange pour moi.

    (I’m going to start using your comments section to practice my French haha. I apologize for any errors en avance.)

Laissez un commentaire