American Food, European Food, New American

MareaMarea

Marea Final

Le weekend dernier j’ai eu la chance de déjeuner à Marea. Ce restaurant ne nécessite plus aucune introduction mais je tiens juste à vous donner deux petites infos. Marea a obtenu deux étoiles de la part du Guide Michelin NY en 2010 et est entré dans le club des restaurants trois étoiles du New York Times en 2009 après avoir été passé en revue par Sam Sifton.

Nous avons commandé le tasting menu qui est composé de cinq assiettes pour le déjeuner. J’aime particulièrement les tastings menus car ils permettent d’avoir un bon éventail de ce qu’un restaurant a à offrir. Pourquoi n’avoir que deux plats lorsque l’on peut en avoir quatre. Je sais que tout le monde n’est pas de mon avis sur ces tasting menus mais ils sont une bonne option supplémentaire sur les cartes des restaurants.

Commençons par la première assiette que je ne peux malheureusement pas vous montrer en photo.
Crudi (filets de poissons crus). Le plat se compose de trois pièces de poissons.

Red Snapper (de la famille du rouget) avec mandarine, vinaigrette de carotte et pistache.
-Limande, céleri, pomme et noisette.
-Maquereau, tomate, fenouil, œufs de truite et chips de pommes de terre. Les saveurs etaient intenses et simples. Cette assiette a été ma préférée pour sa fraîcheur et son originalité dans les associations. J’ai presque failli applaudir en découvrant une toute fine chip de pomme de terre posée délicatement sur le filet de maquereau.

La deuxième assiette était une assiette froide appelée Astice. Homard de Nouvelle Écosse, burrata, aubergine al funghetto (cuisinée comme un champignon) et basilic. Cette assiette m’a aidée à comprendre dans quelle direction la cuisine m’emmenait. Direction la mer avec un accent italien assez prononcé. J’ai beaucoup aimé les graines de basilic et l’aubergine mais la burrata a transcendé cette assiette. Mon seul regret a été de voir une petite feuille verte (celle de droite sur la photo) bien flétrie…

La troisième assiette était une assiette de pâtes appelée Strozzapreti. Crabe, oursin et basilic. De premier abord cette assiette ressemble beaucoup à une assiette de pâtes à la sauce tomate mais c’est une ruse. Cette assiette est bien plus complexe qu’elle n’en a l’air. Elle m’a donnée l’impression de manger le cœur de l’océan. Un petit gout iodé et une texture crémeuse apportés par l’oursin se mariaient très bien à la consistance des morceaux de crabe. Le duo crabe-oursin a vraiment très bien fonctionné.

La quatrième assiette s’appelait Capesante. Des coquilles St Jacques parfaitement saisies, une douce purée de pommes de terre, des pois chiches frits, des choux de Bruxelles, des raisins jaunes et une moutarde vinaigrée. Je n’ai que de bonnes choses à dire sur cette assiette. J’ai particulièrement apprécié le croquant des pois chiches associé à la douceur de la purée. Les St Jacques étaient parfaitement cuites mais mes dents ont malencontreusement rencontré des petits morceaux de coquilles…

J’en arrive au dessert. Strati di cioccolato. Une crème de chocolat noir, caramel salé et glace à la pistache. Je ne suis généralement pas trop chocolat au restaurant nais je ne regrette pas une seule seconde d’avoir croisé la route de ce dessert. La glace à la pistache était très différente de ce que j’ai pu goûté jusque-la. Elle était légèrement salée ce que j’ai vraiment apprécié. La crème de chocolat était onctueuse sans être trop riche.

Ce déjeuner m’a semblé absolument parfait. Sans ses petits détails comme la feuille de salade flétrie ou les morceaux de coquilles dans les Saint Jacques, ce restaurant pourrait certainement entrer dans le club des 4 étoiles du NYT. Le diable se cache dans les détails.

Marea
240 Central Park South (Broadway)
Columbus CircleMarea Final

Last weekend I had the chance to have lunch at Marea. This restaurant doesn’t need any introduction but I ought to start this post with two useful bits of info. Marea got two stars in 2010 from The Michelin Guide and entered the three star NYT club in 2009 after Sam Sifton reviewed it.
We ordered the 5 course tasting menu to get a good picture of what this restaurant is about and that’s why tasting menus are here for, aren’t they? Who wants to try only two dishes when you can get a little bit of four different dishes? I know not everyone likes tasting menus (haters will always be haters) but I strongly believe that these menus are a nice option.

So let’s start with the first plate. Crudi (sliced raw fish).
The dish was composed of three fish pieces. Pacific snapper with mandarin orange, carrot vinaigrette and pistachio. Long Island fluke, celery root, apple and hazelnuts. Pacific jack mackerel, tomato, fennel, trout roe and potato chip. I can’t provide you with a picture for this dish and I deeply regret it because it was my favorite dish of the tasting menu. Flavors were intense and clear. The whole plate was bright and all the combinations worked really well together. I almost clapped my hands when I bite into the potato chip on top of the mackerel.

The second course was a cold dish called Astice. Nova Scotia lobster, burrata, eggplant al funghetto and basil. This dish lead me to understand in which direction the kitchen was taking me. Seafood with an Italian twist. I absolutely loved the basil seeds and the eggplant but the burrata took this dish to another level. I only regretted the tired green leaf sitting on one of the lobster pieces.

The third course was a warm pasta dish called Strozzapreti. Crab, sea urchin and basil. This dish was full of surprises. I looked at its color and expected a conventionnal tomato-basil kind of dish but instead it was like eating the heart of the ocean. Pasta and sea urchin were a very powerful duo which I really loved.

The fourth dish was called Capesante. Seared sea scallops, potato puree, fried chickpea, brussels sprouts, golden raisins and pickled mustard. I have nothing to say about this dish but good things. I never had fried chickpeas before and I thought it was a great addition to the soft potato puree. The scallops were perfectly cooked but unfortunately my teeth met up with tiny shell pieces.

Finally the dessert course arrived. Strati di cioccolato. Dark chocolate crema, salted caramel and pistachio gelato. I usually don’t go for chocolate dessert but I don’t regret that this one crossed my way. The pistachio gelato was almost a savory gelato which I really liked. The chocolate cream was beyond smooth.

I enjoyed this meal very much and I believe you can’t go wrong with a place like this. I only wish the damaged green leaf and the shell’s bites were not there to see this place join the NYT four star club. Devil is in the details.

Marea
240 Central Park South (Broadway)
Columbus Circle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *