Taipei

Eating in Taipei

Eating in Taipei1

Taipei a été avec Paris, une ville pour laquelle nous nous sommes laissés porter. Pendant une semaine, les membres de la famille de Danny se sont relayés pour nous faire découvrir la ville. Impossible pour moi de parler Mandarin mais heureusement Danny a été un très bon traducteur. Un jour, j’espère, j’arriverai à dire autre chose que bonjour et merci…
Grand oncle, oncle, grand tante, tante, cousins et petits cousins, nous avons eu la chance de pouvoir tous les rencontrer. Danny ne se souvenait pas de tout le monde (la réciproque était aussi vraie pour les plus jeunes) mais c’était émouvant de voir autant de membres de la famille se mobiliser pour notre visite à Taipei.

Thai4

Thai3

Thai1

Thai2

Notre arrivée a été fêtée près de Taipei 1O1 à Rama Thai, un restaurant thaï. Le typhon Soulik était annoncé sur la ville pour 3h du matin et nous nous sommes retrouvés à faire quelques provisions pour le lendemain au cas où nous n’aurions pas pu sortir de l’hôtel. Non seulement les restaurants et supermarchés étaient ouverts tard dans la nuit, mais les gens étaient aussi de sortie à quelques heures seulement de l’arrivée du typhon. Pour ceux qui ont vécu Sandy et Irène, les ouragans qui ont touchés NY ces deux dernières années, vous comprenez sûrement mon étonnement. Ici à NY, un ouragan engendre angoisse et peur collective alors qu’à Taipei, l’arrivée d’un typhon n’est qu’un évènement météorologique classique pour un mois de juillet.

Thai5

Le lendemain le téléphone de notre chambre sonnait à 9h30, le grand oncle de Danny voulait s’assurer que nous avions bien dormi et si nous étions prêts pour une petite balade. Une fantastique balade qui a duré 6 jours. Les découvertes se sont enchainées à un rythme fou. Je vais passer ici en revue la plupart de ces moments. Je réserve pour un autre post le repas familial. Un seul mot : épique.

Taipeiblog74

Taipeiblog33

Pour le petit-déjeuner, Danny voulait me faire gouter le Fan Tuan (Rice ball with pork floss and Youtiao (crispy dough) et le Sou Bing Youtiao (fried dough wrapped in flat bread). Le Fan Tuan est une boule de riz garnie d’une pâte cuite à la friteuse et de la viande de porc effilée. Cette viande de porc est assaisonnée avec de la sauce soja, puis cuite jusqu’à ce qu’elle se détache. Les morceaux de maigre sont ensuite séchés et frits. Ce Fan Tuan a le même effet sur lui qu’un croissant peut avoir sur moi. C’est bon, mais il faut le manger rapidement parce que rassise la pâte devient dure et difficile à mâcher.

Taipeiblog34

L’autre petit déjeuner est le Sou Bing Youtiao. On retrouve ici la pâte frite mais elle est nature et enveloppée dans un pain qui se rapproche beaucoup du naan. C’est assez curieux de voir un pain recouvert d’un autre type de pain mais c’est pourtant le cas. Ce petit déjeuner se mange avec du lait de soja qui peut être salé ou sucré. Personnellement je l’aurais bien trempé dans un chocolat chaud.

Taipeiblog72

Taipeiblog40
Bun Duo

Comme à Hong Kong et Singapour la Street Food est ici une des meilleures. Un très bon exemple avec ce bun à la viande de porc. Il s’achète à l’unité. Le dessus est une pâte tendre et fondante cuite à la vapeur et le dessous est croustillant. L’intérieur renferme une délicieuse chair à saucisse.

Taipeiblog35

Taipeiblog37

Taipeiblog57Taipeiblog45

Taipeiblog149

Taipeiblog43

Une des choses que j’aime le plus en Asie, c’est de pouvoir manger simplement (sans passer à table) et bon pour de tout petits prix. Cette portion de riz qui est servie avec de petits morceaux de viande de porc braisée à l’alcool de riz, sauce soja et 5 épices s’appelle Lu Rou Fan. La file d’attente pour ce lunch était digne des pires files d’attente New Yorkaises, un bon signe !

Taipeiblog59

Taipeiblog1

Taipeiblog147

Je suis une accro au mochi. Toute saveur, toute garniture, glacé, pas glacé, j’aime toutes les sortes de mochi… Je cherche toujours à dénicher celui que je ne connais pas encore ! Lors d’une balade avec un des oncles de Danny, nous avons fait une pause gouter dans un restaurant qui proposait un mochi à préparer soi-même. Il est servi sur de la poudre de cacahuète ou de sésame noir. A l’aide des baguettes on coupe de petits morceaux que l’on roule dans la poudre de cacahuète ou de sésame. Je n’avais JAMAIS mangé de mochi aussi frais. Il est servi froid et la pâte de riz d’habitude mélangée à de l’eau est ici mélangée à du lait, ce qui explique cette couleur si blanche. Mon #2 dans le top 3 des meilleures choses mangées pendant ce voyage.

Mochi Duo1

Taipeiblog150

Taipeiblog64

Shiling night market5

Les marchés de nuit (night markets) sont très populaires à Taipei, il y en a plusieurs dizaines qui ont pour principale activité, celle de manger et accessoirement faire un peu de shopping. Nous avons pu faire celui de Shilin, un marché assez touristique mais aussi le plus proche de chez San Shien, un des oncles de Danny. Se rendre dans un Night Market avec quelqu’un qui connait les meilleurs spots est un gros avantage. San Shien nous a fait gagner beaucoup de temps. Nous lui devons touts les fabuleux plats de cette nuit là.

Shiling night market12

Shiling night market15

L’idée de ce stand est de vendre une “saucisse” de riz (la blanche) coupée en son milieu et grillée. Elle sert d’enveloppe à la saucisse de porc. J’avais parlé de cette saucisse l’année dernière dans un post sur Flushing.

Squid1

Shiling night market3

Shiling night market4

En France nous connaissons le boudin sous dorme de saucisse, mais à Taïwan, le boudin est vendu sur un bâtonnet en forme d’eskimo mélangé à du riz et recouvert de poudre de cacahuète et de feuilles de coriandre. Si comme moi vous aimez la version française, celle-ci vous plaira beaucoup aussi.

Frog Eggs

J’ai bu un nombre assez impressionnant de Bubble Teas pendant ces vacances sans jamais prendre une seule photo, parce que je savais que je pouvais en trouver de retour à NY. Par contre cette boisson appelée Frog Eggs (oeufs de grenouille), je ne l’avais jamais vue. Il s’agit de glace pilée mélangée à du sirop de sucre, de la gelée (grass jelly) et des billes de tapioca, ces dernières incarnant les œufs de grenouille. Cette boisson a deux buts. Le premier est de rafraîchir, avec la glace pilée sucrée, le second est de jouer avec les textures. Si on aime la version thé au lait on aime aussi cette version moins colorée mais tout aussi sympa à boire.

Taipeiblog16

Shiling night market21

L’ omelette aux huîtres (photo du dessus) est avec le Stinky tofu les deux plats très populaire de Taïwan que j’aime le moins.
Le stinky tofu contrairement à ce que l’on croit a un gout bien meilleur que son odeur. La première fois que j’ai mangé ce tofu fermenté, je n’en croyais pas mes papilles. Si vous mangez ce plat sans respirer (oui je sais c’est dur), vous trouverez ce tofu très neutre en gout. J’avoue que se boucher le nez pour manger un plat n’est pas une situation idéale…
Quant à l’omelette aux huîtres c’est un très bon plat, mais je ne supporte pas la sauce qui la recouvre. Si vous n’avez pas grandi avec ces saveurs, les chances pour que vous les aimiez adulte sont faibles.

Shiling night market1

La glace pilée ou ici plus exactement “raclée” est un des desserts que l’on trouve aussi aux US et dont j’ai eu quelques bonnes versions à NY mais aucune n’avait cette apparence de glace raclée en fines couches, empilées les unes sur les autres. La première est au thé vert avec des haricots rouges sucrés et la seconde est une glace au lait servie avec des morceaux de mangue. San Shien nous expliquait que cette adresse était l’une des préférées de la mère de Danny et qu’ils avaient l’habitude d’y venir ensemble après les cours quand ils étaient à l’université. Selon les parfums, la glace contient du lait ou de l’eau. J’ai adoré ces Shaved Ices et bien que l’oncle de Danny nous disait de ne pas tout finir de peur que nous n’ayons plus de place pour d’autres snacks, nous avons terminé les deux glaces à nous tout seuls. La suite du marché nous a fait découvrir une soupe à base de foie et de rognons très forte en alcool de riz, et une assiette de stinky tofu, je réserve ces deux plats pour un autre post…
Enfin, on a sauté dans un taxi, direction un salon de massage de pieds.

Foot Massage

Nous arrivons au salon de massage et nous sommes tous les trois installés dans une même pièce sur d’énormes fauteuils hyper confortables, télé allumée. Ce qu’il faut savoir c’est que ces massages sont loin d’être ceux pratiqués à NY. Ici le verbe masser prend tout son sens. La pression était tellement forte que j’ai enlevé mon pied des mains de mon masseur, sans aucune intention de le lui rendre. Il a tout de suite compris quel était le problème, provoquant l’hilarité des autres masseurs et de mes compagnons de massage. San Shien a demandé à mon masseur de diminuer la pression et j’ai ensuite pu profiter d’une heure de massage sans accroc. Enfin c’est ce que je croyais… A la fin du massage, mon masseur c’est tourné vers Danny en lui disant que j’avais très probablement beaucoup d’inconfort de transit intestinal ! Une heure de massage de pieds pour me faire part de mon “inconfort”, FAN-TAS-TIQUE ! Je ne sais pas si j’étais plus impressionnée que le masseur puisse dire que quelqu’un est constipé en lui touchant les pieds ou mal à l’aise qu’on dise tout haut ce que je gardais pour moi. Après deux semaines à manger des nouilles et du riz, et sauter d’avion en avion, j’aimerais vous y voir !!

Shiling night market9Shaved Ice

Taipeiblog143Taipeiblog153

Taipeiblog144

Taipeiblog118

Taipeiblog111

Taipeiblog116

Taipeiblog121

Taipeiblog122

Taipeiblog141

Taipeiblog77

Taipeiblog75

Beaucoup de déjeuners ont été à base de porc. Celui du dessous compris. Il était composé de raviolis au porc, de pancakes d’oignon vert, de wontons de porc à l’huile pimentée et d’un petit pain contenant de la viande de porc, des nouilles translucides et de l’oignon vert. Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, le porc est une viande que l’on retrouve énormément dans la cuisine chinoise. Il est possible de manger des légumes mais ils sont clairement en minorité sur les menus des restaurants.

Taipeiblog70

Les Soup Dumplings aussi appeles Xialongbao, sont de petites poches de pâte fine qui renferment de la viande hachée et un peu de bouillon. Elles sont cuites à la vapeur. Une version aux légumes est servie chez Din Tai Fung, un des restaurants de Soup Dumplings étoilé Michelin qui a ouvert des adresses un peu partout en Asie et aux aussi aux Etats-Unis sur la côte Ouest.

Taipeiblog19

Taipeiblog145

Taipeiblog154

Taipeiblog26

Taipeiblog28

Taïwan est connue pour son Oolong et je n’imaginais pas repartir sans acheter du thé. Wei Li, un des cousins de Danny, nous a conduits dans une boutique spécialisée dans la vente de thé qui nous a permis d’en tester plusieurs types. Nous en sommes repartis avec deux types d’Oolong. Le Oolong thé vert, et l’Oriental Beauty qui estun Oolong dont les feuilles sont fermentées. C’est un thé qui peu être infusé plusieurs fois de suite. Sa couleur est moins sombre que le thé noir, son parfum est aussi plus subtil. En février dernier lors d’une visite chez Mariage Frères, j’avais acheté quelques grammes d’Oriental Beauty. 100g de ce thé est vendu 45 Euros en France ! Un achat que j’ai en partie regretté pour son prix mais qui m’a permis néanmoins de commencer mon éducation en matière de thé. C’est vraiment une chance que d’avoir pu acheter de l’Oriental Beauty à Taipei pour moins de la moitié de ce prix.

Taipeiblog81

Taipeiblog100

Plage

Une autre de nos balades a été dans le village de Jiu Fen à une heure de route de Taipei. Ce village s’est développé grâce aux mines d’or creusées dans les montagnes environnantes. Aujourd’hui il est entièrement tourné vers le tourisme. Nous y avons mangé une autre version de glace pilée. Cette glace est ici recouverte de sirop de sucre roux, de grass jelly, de billes de taro et de patate douce.
Nous avons aussi pu manger une soupe de Fish Balls (billes de poisson faites sur place) et un plat de vermicelles de patate douce qui ressemblait beaucoup à un plat coréen appelé japchae .

Taipeiblog97

Taipeiblog105

Taipeiblog107

Taipeiblog108

Untitled-1

Taipeiblog95

Taipeiblog60

Je termine cette liste avec une autre spécialité de Taïwan qui n’inclut pas directement de la viande porc. Il s’agit de la soupe de nouilles au bœuf (Beef Noodle Soup). Le bouillon est sombre et les morceaux de bœuf sont vraiment tres parfumés. Cette soupe est servie avec de l’oreille de porc émincée, du tofu et des wontons épicés.

Beef Noodle Soup1

Beefnoodlesoup2

Taipeiblog76

3 thoughts on “Eating in Taipei

  1. @Veryeasykitchen, merci d’avoir lu jusqu’au bout, j’ai bien peur d’avoir decourage tout le monde avec ce post. Je realise tous les jours a quel point c’etait un voyage si special 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *