American Food, Brooklyn, Brunch, European Food, Pizza

Roberta’s, Williamsburg

Robertas8-1

Roberta's pour un deuxième essai. Le premier remonte à l'été dernier. Cristian et Jade étaient de passage à New york et c'est complètement grâce à eux que j'ai entendu parler de cette adresse "perdue dans Williamsburg". Enfin perdue, n'exagérons rien, à deux pas de la ligne L. C'est en regardant, après ma visite, sur Internet que je me suis aperçue qu'il y avait un épisode de Fourchette et sac à dos tourné dans le restaurant et que le lieu était connu pour faire pousser ses légumes et autres plantes aromatiques sur le toit du resto. Comme quoi, ce n'est pas parce qu'on est sur place que l'on sait forcément tout !

J'avais alors testé une pizza qui était certes très bonne mais qui ne m'avait pas semblé être parmi les incontournables de la ville. Pour couronner le tout il faisait tellement sombre que les photos du diner étaient inexploitables… Puis le temps a passé avec toujours en tête l'envie d'y retourner pour comprendre enfin le buzz autour de l'endroit.

Robertas2-1

Le weekend dernier l'occasion s'est à nouveau présentée et j'ai adoré comprendre à quel point je suis passée à côté de ce restaurant.
Première chose à noter. L'absence d'attente un samedi pour le déjeuner. L'année dernière l'attente avait été d'une heure et demi.
Autre point positif, ils prennent désormais les cartes de crédit, hallelujah.
Venons en maintenant au menu. Je pensais l'adresse connue uniquement pour ses pizzas cuites dans un four à bois, mais il y a bien d'autres choses qui valent la peine d'être goutées. Le menu du brunch en donne un bon exemple. 

Robertas-1

J'ai zappé les traditionnels oeufs avec toast et bacon pour voir à quoi ressemblait l'assiette de poisson The Fish Plate. Pumpernickel Everything Bagel (bagel avec farine de seigle recouvert de sel de mer, oignon, graines de pavot, graines de sésame) avec cumin, cream cheese avec oignons verts et truite fumée. Une assiette qui vaut le détour. C'est très rare de voir proposer autre chose que du saumon avec les bagels. La truite est arrivée fraîche et douce, et elle se marait parfaitement avec le croustillant du bagel qui avait été toasté. 

Robertas4-1

Impossible de ne pas commander une de leurs fameuses pizzas. Celles proposées au brunch sont différentes de celles au menu du diner. Celle-ci est la Bee Sting. Piquante et douce à la fois avec un mélange de miel et de saucisse piquante. Une très bonne combinaison surtout pour le brunch.

D'autres éléments du brunch ont évidemment attiré mon attention comme par exemple les joues de porc avec la polenta (un peu trop lourd pour un mois de mai, mais bon j'aurais bien craqué quand même) et les hot wings (là aussi peut-être trop "chaud"). La prochaine fois je demanderai à etre assise à l'intérieur avec la clim'.

Robertas6-1

Si vous commandez une pizza vous verrez qu'il est possible de rajouter autant de garniture que vous souhaitez et les différentes possibilités sont classées par prix. Les toppings pour $1, pour $2, pour $3 et même pour $4. J'ai trouvé cette option idéale parce qu'il faut bien se rendre à l'évidence qu'un supplément de ricotta ne revient pas au même prix qu'un supplément d'onion par exemple. Et je préfère payer $3 pour la ricotta et $1 pour l'onion plutôt que tout à $3…

Robertas3-1

Parmi les boissons il y a bien sûr quelques signatures de Brooklyn comme par exemple P&H Soda. j'ai testé le cream soda ($3.5) et je dois admettre qu'il est bien différent de tout ce que l'on peut trouver dans les supermarchés. Moins sucré, un gout de caramel qui a vraiment le gout de caramel et des grains de vanille que l'on peut voir à l'oeil nu. Sans doute l'un des premiers sodas qui ne m'a pas fait culpabiliser de boire du soda. P&H soda Cie est une jeune marque développée par Anton Nocito qui n'utilise que des produits naturels pour fabriquer ses sirops et ajoute ensuite les bulles. C'est bobo, c'est cher, c'est branché, c'est Brooklyn.
Perso je craque pour le côté artisanal mais à petite dose parce que ce soda là, il coute un bras.

Robertas5-1

Enfin, un petit extra qui a cloturé ce déjeuner, le fameux Buttermilk Biscuit. Une version plus souple du scone coupé en deux et tartiné avec un beurre au miel. Ai-je besoin de dire que parmi les biscuits, ce biscuit est parmi les meilleurs ? La photo parle d'elle-même non ?

Alors si vous avez du temps et que vous souhaitez vous éloigner de ce que ce Manhattan fait de plus chiant, à savoir les oeufs Bénédict, alors RDV chez Roberta's. Au moins là, vous êtes sûrs de bien manger et d'avoir un très bon exemple de ce que Brooklyn produit de mieux : du hippie chic.

  Robertas7-1

 

 
Roberta's
261 Moore Street
Brooklyn, NY 11206-3816
(718) 417-1118 

 

8 thoughts on “Roberta’s, Williamsburg

  1. je reviens tt juste de NY ou nous nous avons testé qqs unes de tes adresses (merci!!!). On avait aussi qqs adresses données par julie andrieu ds son emission fourchette et sac a dos..dont celle là! mais helas on a pas eu le temps d'y aller..sympa de la decouvrir ici!;-)

  2. J'espère qu'on aura l'occasion d'y aller une troisième fois lors de notre retour à New York et pourquoi pas avec toi 🙂 !

    J'adore la formule du brunch, à tester en complément d'une bonne pizza.

  3. Cristian, ce serait génial !

    Vero, peut-être lors d'un prochain séjour 😉

    Laurent, elle passe presque inaperçue hein ? C'est tout le charme 🙂

    Danny, I can't really say. The smoked trout at Roberta's is the only smoked fish that I've had in NYC (besides smoked salmon of course).
    For a first try it was a really good one!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *