Delicatessens

Carnegie Deli : Le pastrami comme un phare dans la nuit

Bientôt un an depuis la note sur le Katz Deli. L’expérience avait été pour le moins dépaysante et gustativement surprenante. La découverte du sandwich au pastrami et des pickles m’avait beaucoup plu mais les quantités servies alors m’avaient semblé hors-norme. Depuis un sandwich de 20cm de haut ne m’effraie plus !

Carnegiedelitest

Après cette première découverte dans le Lower East side (LES), direction Midtown pour le Carnegie Deli. Je n’ai pas pour habitude de parler des lieux qui m’ont déçue mais cette catégorie n’a plus lieux d’être si je ne raconte pas mes impressions des Delis, même les plus mitigées. So let’s go !
L’adresse (7ème avenue et 55ème rue) est très fréquentée et particulièrement touristique. J’ai pris ma place dans la file formée sur le trottoir et attendu 15 bonnes minutes avant d’avoir une table. Le lieu est petit et on vous place sans ménagement sur les sièges encore tièdes des postérieurs de vos prédécesseurs. Compréhensible pour les places dans le métro, beaucoup moins dans un Deli.
Les tables sont collées les unes aux autres ce qui favorise la discussion avec ses voisins originaires de Caroline du sud et venus visiter New York en famille pour les fêtes. L’ambiance est électrique, serveurs qui vont et viennent à toute allure, télé qui passe en boucle un dvd sur l’histoire du lieu, brouhahas des conversations, bref le client est très stimulé ou trop assommé, difficile à dire.

Carnegie_deli2_2

La carte est extrêmement fournie, presque brouillon, mais aucune surprise particulière, exceptés les prix et le sandwich qui a rendu célèbre le film Broadway Danny Rose de Woody Allen.  Les cheesecakes figurent en bonne place avec les west side specialities (roast half chicken, jumbo turkey drumstick, short ribs…). Je ne savais pas que le west side avait des specialités… Je passe mon tour sur la salade Central Park (feuilles vertes avec blanc de poulet) à 17.95$ et choisis le célèbre hot pastrami sandwich avec french fries on the side. Ma prise de risques a été assez limitée je le reconnais, mais efficace pour tirer les premières conclusions. Le sandwich était correct, merci au pastrami parfumé et épicé qui, quoi qu’il arrive joue son rôle. Et oui, sans le pastrami sur la carte d’un Deli on a la vague impression de se retrouver avec les plats du jour d’un resto sur  une Highway : typiques, un peu rustres mais qui tiennent au corps. (Cette description est volontairement caricaturale pour bien faire comprendre qu’un deli ne joue pas sur l’élégance de l’assiette, mais sur ce qu’il y a dans l’assiette). Les frîtes n’étaient pas assez cuites, mais le sandwich et les pickles fidèles à ce que l’on attend : énormes ! Mes voisins de Caroline du sud n’ont cependant pas hésité à recouvrir leurs sandwiches de fromage coulant.

Carnegie_deli3

Contrairement à Katz, on ne fait pas la queue avec son plateau repas en observant la préparation de son sandwich. Dommage. Seuls ceux qui commandent à emporter ont ce privilège. Les serveurs vont et viennent aussi vite que les clients. Et c’est là que ça me dérange. J’ai eu l’impression que tout ce qui fait "Deli" est plus ou moins gommé pour ne garder que le cheesecake et le pastrami.
L’explication se trouve dans l’emplacement géographique du lieu sans doute. Quartier plus riche que le LES et client qui cherche davantage l’aspect restaurant. Chez Katz, les touristes côtoient encore les habitants du quartier et les gens qui y travaillent. Ce qui n’est vraisemblablement pas le cas au Carnegie. J’y referai surement un tour pour vérifier si cette première impression est réellement fondée… Sans grande conviction.

3 thoughts on “Carnegie Deli : Le pastrami comme un phare dans la nuit

  1. Ah ben dommage, en lisant le début je pensais que tu allais nous révéler la meilleure adresse de pastrami de NY !
    Si tu la trouves, elle m'intéresse, je suis SUPER fan de pastrami et je serais heureuse d'avoir une bonne adresse pour mon prochain voyage à NY !
    Bisous

  2. Mais tu as changé de pseudo ! Il est pas mal celui là 😉 Et désolée pour cette mauvaise revue. Je vais essayer de trouver le Deli qui alliera bon pastrami et ambiance sympa la prochaine fois !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *