Krispy Kreme Doughnuts et autres chosesKrispy Kreme Doughnuts and other things

posted in: La vie du blog, Pâtisseries | 7

Krispy Kreme Doughnut4

La première fois que j’ai vu un doughnut de chez Krispy Kreme c‘était en France, au début des années 2000. J’étais dans ma jeune vingtaine, j’aimais déjà tout ce qui touchait à la cuisine, mais je ne savais pas à quel point cela allait tenir une place importante dans ma vie. J’ai attrapé ce magnifique magazine de l’étagère de ce tabac-presse de Marseille (je ne me rappelle plus du nom du magazine mais il était trimestriel il me semble). Sur la couverture brillait un beignet doré recouvert d’un glaçage. J’en suis tombée raide dingue de ce beignet et j’ai vite tourné les pages pour voir à quoi ressemblait l’article. C’est à ce moment précis que j’ai lu pour la première fois le signe “Krispy Kreme since 1937”.
J’ai immédiatement acheté le magazine bien qu’à cette époque c’était un achat bien trop gros pour une jeune journaliste qui galérait à trouver son premier job. Je dois encore avoir ce magazine quelque part, enfin je l’espère.

Doughnuts

Quand je suis arrivée à New York en 2006, une des premières adresses que j’ai visitée a été le Krispy Kreme situé dans Penn Station. Il me semble qu’il n’y en avait d’ailleurs pas d’autres ? Si vous connaissez le lieu, vous savez sûrement que cette adresse ressemble plus à un stand qu’à un réel magasin.
Dans un post écrit sur les doughnuts de chez Krispy Kreme en 2007 je disais qu’ils étaient les meilleurs. C’est avec bienveillance que je relis ce post et je réalise aussi tout le chemin parcouru depuis.
J’ADORE retourner dans les archives du blog et voir à quel point j’ai grandi avec lui.
Depuis quelques semaines j’embête famille et amis en leur posant des questions existentielles sur le blog, sur ma façon de bloguer et ce qu’ils pensent du blog en général. Je suis le genre de personne qui aime avoir un retour sur ce qu’elle fabrique. J’aime les commentaires, tous les genres de commentaires, bons et mauvais parce qu’ils permettent de réfléchir sur ce que je fais et pourquoi je le fais. J’ai eu de vraies bonnes conversations et réponses (merci à tous) et ce dernier weekend passé à Detroit m’a permis de faire une visite à un magasin Krispy Kreme et en quelques sortes de boucler la boucle de ces questions ex-is-ten-tielles.  J’ai des éléments de réponse à des questions comme “Pouquoi est-ce que je blogue et dois-je faire des compromis pour rendre le blog plus successful“.
La réponse est très “je me regarde le nombril” mais après tout c’est exactement ce qu’est un blog. De l’égocentrisme pur jus. Je blogue parce que j’en ai besoin. Il m’a permis de rencontrer mes deux amours. Mon mari Danny et tout ce qui touche aux plaisirs de la table. Cerise sur le gâteau, il semble que certains d’entre vous aiment lire ce que je raconte et pour moi c’est tout ce qui compte. Ce blog c’est une part de moi, il reflète qui je suis et tout ce que je fais. Pas tout, tout… Tout ce que je fais dans la vie n’évolue évidemment pas toujours autour de la gastronomie. Vous imaginez bien que je ne passe pas mon temps à m’empiffrer de beignets tout en buvant un café serré dans un magasin de fringues tout en contemplant des fleurs.
Bien que croyez-moi, j’adorerais ne faire que ça…

Krispy Kreme Doughnut1

Vous vous demandez sûrement pourquoi je vous raconte tout ça. Et bien parce que j’en ai besoin. Rappelez-vous qu’un blog c’est de l’égocentrisme en boîte. Je souhaite continuer à faire ce que je fais ici dans cet espace égo-centré.
Les vidéos font aujourd’hui partie du blog parce que pendant que je cherche un job dans la vraie vie, je veux apprendre à me servir de mon appareil photo qui me permet de faire aussi de la vidéo.
Est-ce que ces vidéos n’auront pour sujet que des recettes ? Je crois que non, j’aimerais vous emmener voir la ville pendant cette période des fêtes.
Est-ce que je vais continuer à passer en revue des restaurants ? Absolument.
Est-ce que je veux devenir une meilleure photographe ? TOUT LE TEMPS !
Et c’est là que ça se complique parce que prendre des photos tout en mangeant n’est pas idéal peu importe le type d’appareil photo utilisé. Je souhaite développer ce que j’ai eu la chance de faire avec Noémie et Christine de Pistache NY et aussi avec Kamel Saci d’Il Buco Alimentari e Vineria, qui est de rencontrer ceux qui rendent New York si incroyable sur le plan culinaire. Je ne sais pas du tout ou cela va nous emmener le blog, vous et moi mais c’est une évolution naturelle et une jolie façon de commencer en janvier prochain ma 7ème année de blogging.
Pour aujourd’hui je vous laisse avec mon gros penchant pour les doughnuts. Toutes sortes de doughnuts. J’aime toujours autant Krispy Kreme même si d’autres enseignes en font de bien meilleurs. Ce sont eux les premiers qui m’ont dit, bien avant que j’en prenne conscience moi-même, qui j’étais et ce que j’aimais dans la vie. Rien que pour ça, ils resteront les meilleurs.Krispy Kreme Doughnut4

I remember the first time I saw a Krispy Kreme doughnut. It was in France in the early 2000’s. I was young-er (in my twenties), already into food, but I didn’t know at that time how much I was into it. I grabbed this beautiful French magazine about food (I don’t recall its name but I remember it was a bi-annual magazine) at the presse-bar-tabac in Marseille.
On the cover, a shiny golden doughnut caught my eyes. I was in love. I looked for the article, and that’s when I saw the sign Krispy Kreme Doughnuts since 1937. I immediately bought the magazine even though it was a huge purchase for me at that time. I was struggling to get my first journalist job and money was super tight. I probably still have the magazine somewhere today.
When I arrived in NY in 2006 I immediately looked for a Krispy Kreme store. The only one was, and still is, in Penn Station. It’s not really a store, it looks more like a booth. I wrote a very brief post in which I said, “Krispy Kreme doughnuts were the bests”. Reading it today makes me smile and I feel like my knowledge of American food culture is a work in progress.

Doughnuts

I LOVE going through my archives and see how much I’ve “grown up” since the day I started this blog. Recently I bothered everyone around me asking them questions about my blogging and what they thought about it. I’m the kind of person who loves feed back, any kind of feed back because it makes you think of what you do and why you do it. I got some very interesting answers from my friends and family (thank you all) and this past weekend, finding myself in this Krispy Kreme Doughnuts shop in Detroit kind of closed this chapter. I have my answers to the questions I was torturing myself with, the biggest ones being “Why do I blog and should I make compromise to make the blog more successful?”
The answer is self-centered but that’s what blogging is about isn’t it ? I blog because I need to. It helps me keep track of how living in New York City brought me closer to my loves. My husband D. and my love for food. It happens that some of you like reading about all that and this is what matters. This blog is part of me, reflects who I am and shows what I do. Not everything I do, only everything food related. You can easily imagine that my life is not all about stuffing my face with doughnuts while drinking a cortado in a clothing shop. Although trust me, I wish it was only that.

Krispy Kreme Doughnut1

You may wonder why do I tell you all that… well because I need to. Remember a blog is self-centered. I want to keep doing what I love here. Making videos is part of it now and because I’m currently looking for a job, I have some time on my hands to play with my camera. Will it be only recipes ? Probably not, I’m thinking of taking you around the city for the holidays. Will I keep reviewing restaurants ? Absolutely. Do I want to improve my pictures ? ALL THE TIME! And that’s when it gets tricky because reviewing restaurant and taking pictures at the same time is not always compatible. So I want to develop more of what I had the chance to do with Noemie and Christine from Pistache NY and Kamel Saci at Il buco Alimentari e Vineria which is meeting up with people who make food. I have no idea where it will bring us (the blog and I) but I feel like that’s a natural way of growing up and start in January my 7th year of blogging !
For now, I’m going to leave you with my love for doughnuts. All kind of doughnuts. I still love Krispy Kreme even though I know other places do better doughnuts because they started to tell me who I was and what I like in life way before I knew it myself. Fot that they will always be the best.

7 Responses

  1. Un bien joli article et puis j’aime toujours autant te lire après tout ce temps alors continue et emmene nous visiter NY pendant les fêtes et découvrir tous ces personnages qui travaillent pour notre plus grand plaisir 😉

    • Merci Juliette 😉 Tu y crois toi que ça va faire 7 ans qu’on est sur la toile?!

  2. continues a nous faire saliver comme tu sais si bien le faire!!!

  3. Bonjour,
    J’habite Montréal depuis 8 ans et en arrivant au Québec les beignes Krispy kreme ont été une des plus belles découvertes culinaires . Depuis on en a fait d’autres mais au début les beignets c’était pour nous l’AMÉRIQUE On a tellement vu la scène dans les séries / films ….des grosses boîtes de beignets que les américains apportent le matin à leurs collègues de bureau . On a nous aussi acheté la grosse boite … il faut être nombreux pour tout manger !
    Malheureusement il ne reste qu’une boutique Krispy Kreme et elle est très loin de chez nous. Le choix en matière de beignets est assez restreint de ce côté de la frontière .
    Bravo pour ton blog .

  4. Je suis sure que quelque soit la direction que tu prends, ce sera toujours aussi interessant et inspirant !

    • Merci Jeanne ! C’est ce que j’essaie de faire pour moi et aussi pour ceux qui passent par ici. Je n’arrive pas a croire que ca va faire 7 ans que je blogue, j’ai l’impression d’etre une vieille mamie blogueuse 😀

Leave a Reply