Cinnabon Bun, une bombe de cannelle

Cinnabon1
 
Cet été j'ai pu gouter pour la première fois le célèbre  Cinnabon bun. Je n'avais pas tenter l'expérience jusqu'à présent parce que j'avais PEUR. PEUR de succomber à l'image d'Epinal qu'est l'industrie agro-alimentaire américaine. Celle qui taille la moindre petite miette en taille XXL. Celle qui dit que plus, c'est sucré et gras, plus c'est bon. Il faut croire qu'après plusieurs années de cohabitation avec les pires valeurs culinaires américaines, céder au côté obscur de la force paraît presque inévitable. L'occasion s'est présentée sur au comptoir Cinnabon dans le "food court" de la gare de Penn Station.
Il était encore tôt dans la matinée et j'avais besoin d'un petit déjeuner solide avant un long voyage en train. 

Cinnabon2

Verdict : J'ai adoré ! Très sucré, presque trop de canelle, une crème vanillée dificilement identifiable, et surtout un petit pain qui est servi chaud. Je ne crois pas pouvoir manger ce Cinnabon bun sans l'avoir réchauffé au préalable. C'est le signe d'une arnaque alimentaire, à laquelle j'ai cédé avec délectation. Une explosion de junk food, une innondation de sucre, une magnifique arnaque de pâtisserie, et j'allais oublier, un prix indécent. Un peu plus de 4$ par bun. Décidément ils sont forts ces Américains !

  



4 réflexions au sujet de « Cinnabon Bun, une bombe de cannelle »

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>